Portrait : Clara Laborie, déléguée générale de l'Observatoire Universitaire du Télétravail

le 27 novembre 2020

Après l’obtention d’un Master 2 en Management stratégique des Ressources Humaines à l'IAE de Grenoble, j’ai débuté un Doctorat en Sciences de Gestion à l’EDSG au sein du Laboratoire CERAG.

Je mène une recherche portant sur le télétravail et le management à distance, qui vise à comprendre leurs implications sur le bien-être, la performance et l’engagement des salariés à distance, dans leur travail et au sein de l’équipe.

Plus largement, l'objectif de ma recherche est de déterminer en quoi l'étude du management en situation de télétravail permet d’enrichir la réflexion sur la relation manager/managé.
 

Je actuellement sur un modèle de management de proximité à distance, qui s'appuie sur les concepts :

- D’autodétermination (Deci et Ryan, 1998, 2000, 2002)

- De proximité perçue et distance psychologique (O’Leary et al., 2008, 2014 ; Dumas et al., 2017)

- De servant leadership (Spears et Lawrence, 2002 ; Belet, 2013 ; Perrier et al., 2018)
 

En parallèle, je participe depuis le printemps 2020, à une série d’enquête sur les conditions de travail et de management en situation de confinement, aux côtés d’Emmanuel Abord de Chatillon, professeur des Universités à l'IAE de Grenoble.

À l’issu de ces premières recherches, nous avons fondé un Observatoire Universitaire du Télétravail, en collaboration avec plusieurs enseignants-chercheurs venus des quatre coins de France.
 

Mis à jour le  27 novembre 2020